Quand on souhaite colorer son béton, deux méthodes s’offrent à soi :

  • Le durcisseur coloré de surface appelé aussi quartz coloré ou
  • l’utilisation de pigment pour une coloration dans la masse.

Le deux options pour colorer son béton sont possibles avec pour chacune d’elle des avantages et des inconvénients.

LE DURCISSEUR COLORE

Celui-ci est une poudre composée de sable, ciment, pigment et d’additifs spéciaux.

Quand et comment l’utiliser ? Après avoir coulé le béton et l’avoir lissé de préférence avec une lisseuse magnesium afin de faire remonter l’humidité contenu dans celui-ci, le durcisseur coloré sera appliqué à raison de 4 à 5 kg au m2 en 2 couches afin de colorer en surface le béton.

Le durcisseur va ainsi absorber l’humidité du béton. Il sera alors lissé afin de rendre la surface lisse et de l’incorporer au béton.

Avantages : Lorsque le durcisseur est correctement incorporé et en quantité suffisante, il renforce la surface du béton en le rendant plus dense. Une surface plus dense et plus dure peut aider le béton à mieux tenir face au passage et à l’altération.

Hormis ces qualités, il permet aussi de colorer facilement un béton. Ainsi grâce à ces nombreuses teintes disponibles, une coloration claire comme du blanc est facile à obtenir.

En revanche, il est plus difficile d’obtenir des couleurs claires lors d’une coloration dans la masse sauf à remplacer le ciment gris avec du ciment Portland blanc.

A noter que l’utilisation d’un ciment blanc augmentera fortement le coût au m3 du béton.

En raison des pigments utilisés, certaines couleurs comme les bleus et verts sont trop coûteux lorsque l’on utilise une couleur intégrale. Ces mêmes couleurs sont plus abordables avec un durcisseur de couleur.

Inconvénients : L’inconvénient principal des durcisseurs de couleur sont qu’ils sont très poussiéreux. D’autre part, si la dalle s’écaille, la couleur du béton gris risque d’apparaitre. Il sera tout de même possible de réparer cela en réalisant un coulis de quartz de la même couleur.

LA COLORATION DANS LA MASSE

Le principe est que le béton est coloré lors de sa fabrication grâce à des pigments ajoutés. Le béton est donc coloré dans son ensemble, d’où le nom de coloration dans la masse.

Avantages : Le colorant est mixé avec le béton et donc, cela permet d’éliminer les étapes d’application du durcisseur coloré (gain de temps et de fatigue) et les poussières (propreté).

A ce gain de temps, s’ajoute le fait la surface même si elle s’écaille ou s’use, la couleur restera la même.

Inconvénients :  Si sur le principe, la coloration de masse parait plus simple – pour colorer le béton – que celle de l’utilisation du durcisseur coloré, il apparait 2 inconvénients majeurs :

  • Le risque de différence de couleur entre les différentes gâchées ou toupie de béton. Même avec la plus grande précaution, le risque d’avoir des différences est réelle. Ce cas n’existe pas avec le durcisseur.
  • Le coût si l’on recherche une couleur claire.

En conclusion, aucune méthode pour colorer un béton n’est nécessairement meilleure que l’autre. Elles ont chacune d’elles leurs avantages et inconvénients.

Retrouvez notre gamme de couleur pour colorer votre béton avec le durcisseur de surface Prosoldur (ici) ou de béton imprimé (ici).

Catégories : ActualitésConseils

Articles similaires

Le béton imprimé et le bois

Réaliser sa terrasse en bois avec le béton imprimé ! Le bois est au goût du jour. Que cela soit du bois exotique ou du teck, les terrasses en bois fleurissent ici et là. Ce Lire la suite…

Comment entretenir son béton ciré dans la cuisine ?

Lorsqu’il est installé dans une cuisine, le béton ciré peut très rapidement s’abimer et être confronté à l’usure du quotidien que ce soit sur les murs, au sol ou sur un plan de travail. L’entretien Lire la suite…

Quelle quantité de béton nécessaire pour un projet de terrasse ou autre ?

Connaître précisément la quantité de béton dont vous avez besoin pour créer votre dalle est crucial… Vous ne souhaitez pas qu’une toupie à béton arrive avec moins que vous ne le souhaitez, et donc être Lire la suite…